Recherche

L’importance dans la santé intestinale et du microbiome

Les scientifiques savent depuis longtemps qu’une bonne santé intestinale est essentielle au bon fonctionnement du corps humain, lui permettant de transporter les aliments de la bouche à l’estomac et de les transformer pour absorber les nutriments essentiels qu’ils contiennent. Toutefois, au cours des dernières années, la communauté scientifique a pris davantage conscience de la contribution de la santé intestinale à la santé globale. Alors, qu’est-ce que le microbiome ? Comment est-il relié au cerveau ? Et que pouvez-vous faire pour le protéger et l’entretenir ? Voici notre aperçu de tout ce qui concerne la santé intestinale.

LA DÉFINITION DU MICROBIOME

Le microbiome est un ensemble de mille milliards de micro-organismes (également appelés microbiote et microbes) de milliers d’espèces différentes, majoritairement concentrés dans l’intestin grêle et le gros intestin, mais également répartis dans tout le corps. Ces organismes sont principalement constitués de bactéries, mais peuvent également inclure des champignons, des parasites et des virus. La composition du microbiome de chaque personne est entièrement unique. Elle est d’abord déterminée par l’ADN, puis influencée par des facteurs environnementaux de l’alimentation, ainsi que par l’utilisation d’antibiotiques, la maladie, le stress, le vieillissement et le mode de vie. Un microbiome sain est parfaitement équilibré, capable à la fois de contrer les infections et de distribuer les vitamines et les nutriments à travers l’organisme. Toutefois, lorsque cet équilibre est perturbé, le lien entre les bactéries symbiotiques et pathogènes est interrompu, puis le corps devient plus sensible aux maladies. En fait, les maladies auto-immunes comme le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, la dystrophie musculaire, la sclérose en plaques et la fibromyalgie sont liées à un microbiome dysfonctionnel. Le déséquilibre des microbes pathogènes s’accumule au fil du temps, modifiant l’activité des gènes et les processus métaboliques, provoquant une réponse immunitaire anormale contre les substances et les tissus normalement présents dans l’organisme. Selon l’université de Washington, les maladies auto-immunes se transmettent dans les familles par l’héritage du microbiome familial, et non par l’héritage de l’ADN comme on le pensait auparavant. 

LA CONNEXION INTESTIN-CERVEAU

L’expression anglaise « follow your gut » vous est peut-être familière, mais avez-vous déjà envisagé que votre système digestif (aussi appelé « gut » en anglais) puisse posséder sa propre forme d’intelligence ? Selon l’université Johns Hopkins, les chercheurs s’intéressent de plus en plus à l’influence d’une bonne digestion sur l’humeur et les schémas de pensée, en plus de la santé physique. En fait, ils ont commencé à y faire référence sous le nom de système nerveux entérique (ENS). Il existe de plus en plus de preuves irréfutables que l’irritation du tractus gastro-intestinal peut envoyer des signaux au système nerveux central qui provoquent des changements d’humeur. Un tel lien entre la santé émotionnelle et la santé physique pourrait expliquer pourquoi un pourcentage plus élevé de personnes souffrant du syndrome du côlon irritable et de problèmes intestinaux connexes développent des troubles de l’humeur, comme la dépression et l’anxiété. Ce lien entre les « deux cerveaux » signifie également que les mesures thérapeutiques destinées à traiter l’un ricochent inévitablement sur l’autre. Ainsi, les gastroentérologues peuvent prescrire des antidépresseurs ou une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) pour le SII, par exemple, pour calmer et apaiser les symptômes au niveau de l’intestin, tout comme ils calment les symptômes des troubles de l’humeur. 

AMÉLIORER LA SANTÉ INTESTINALE

Comme vous l’avez probablement compris, l’amélioration et le maintien de la santé intestinale peuvent avoir un impact positif sur votre santé émotionnelle ainsi que votre santé globale. Alors, comment s’y prendre ? Les probiotiques sont un moyen excellent et efficace d’équilibrer votre microbiome et d’augmenter le nombre de bactéries saines qu’il contient. Vous pouvez les consommer sous forme de pilules ou les trouver naturellement dans certains aliments et boissons, comme les produits fermentés. Tout au long du processus de fermentation, les bactéries se nourrissent du sucre et de l’amidon contenus dans l’aliment ou la boisson, ce qui permet non seulement de conserver l’aliment beaucoup plus longtemps, mais aussi de créer un environnement de vie optimal pour les bactéries saines. Il existe de nombreux produits fermentés que vous pouvez intégrer à votre alimentation, comme le yogourt, le kéfir, la choucroute, les cornichons, le miso, le tempeh, le kimchi, le pain au levain et, bien sûr, le kombucha. Le kombucha est fabriqué à partir de thé noir ou vert, d’un mélange de bactéries et de levures (le SCOBY) et de sucre. Tout au long du processus de fermentation, le sucre est décomposé en fructose et en glucose, qui nourrissent la levure, laquelle nourrit à son tour les bactéries, peuplant la boisson de probiotiques bénéfiques pour la santé.

En conclusion, un microbiome sain est essentiel à la santé intestinale et donc à la santé globale. Bien plus qu’une simple aide à la digestion, le microbiome peut avoir un effet direct sur votre humeur et votre santé émotionnelle, tout autant qu’il peut combattre les maladies. Pour que votre organisme maintienne l’équilibre nécessaire entre les bactéries symbiotiques et pathogéniques, vous devez tenir compte de votre mode de vie, de votre âge, de votre niveau de stress, de la maladie ainsi que de votre alimentation. Pour savoir comment augmenter le nombre de bactéries saines dans votre microbiome, apprenez-en plus sur les probiotiques qu’on retrouve dans le kombucha ici.  

Recherche

FR